1911: La National Radical School est établie par un groupe d’intellectuels d'Europe afin d’assurer la survivance du peuple juif et la continuité dans la nouvelle patrie, basé sur un système d’éducation progressif.

1914: Les Écoles Juives Populaires (Yiddishe Folks Shulen) est établi par un groupe dissident de National Radical School. Alors qu'une approche pédagogique moderne est maintenue, l'hébreu a la meme importance que le Yiddish. Les classes avaient lieu dans une maison et les assemblées dans le salon. Les enseignants étaient des bénévoles qui avaient d'autres occupations, telle la vente des œufs. L’uniforme pour filles était une tunique avec une blouse blanche; pour garçons, des pantalons avec une chemise. Les frais étaient de 10 sous par élève par semaine. Une famille avec trois enfants avait un escompte, soit 25 sous par semaine.

1920: La première maternelle juive est établie.

1922: Le premier groupe de finissants de l’école de ‘l’après-midi’.

1923: La National Radical School est maintenant connue sous le nom des Écoles juives Peretz (Yiddishe Peretz Shulen). L’accent est mis sur le Yiddish plus que l'hébreu, mais les objectifs restent les mêmes.

1927: Les Écoles Juives Populaires introduit la première école de jour juive à Montréal.

1942: Les Écoles Juives Peretz introduit sa première école de jour, située dans un nouvel édifice sur la rue Duluth, qui, dès l’ouverture, est presque remplie à capacité.

1954: Les Écoles Juives Populaires déménage au campus Van Horne.

1971: Les Écoles fusionnent et deviennent JPPS – Écoles Juives Populaires et Peretz.

1972: L’école secondaire Bialik est créée.

2016: L’école primaire JPPS déménage du campus Van Horne aux nouvelles installations fraîchement rénovées du campus JPPS-Bialik au 6500, chemin Kildare à Côte St-Luc.